SD-WAN

plus techniquement:

  • transport de paquets ip
  • abstraction de la couche réseau ou 2,5 (MPLS) par la mise en oeuvre de liens virtuels (overlays) sur des liens de type L3VPN, internet, etc.
  • routage (ou choix de sortie) par application (vs par destination, par source, par patte, par politique de sortie, etc.)
  • QoS par application par type de lien physique
  • une classification applicatifs de flux de haut niveau : DPI ou Deep Packet Inspection
  • contrôle centralisé de bout en bout (orchestrateur)
  • intégration avec les environnements cloud (AWS, Azure, etc.)

Leave a Reply